Une Patrouille verte pour sensibiliser la population à la récupération

logo-jerecupere

Saint-Faustin-Lac-Carré, le 12 juin 2013 – Au cours de l’été, résidants et commerçants recevront la visite de la Patrouille verte mise sur pied par la ville de Sainte-Agathe-des-Monts ainsi que les municipalités de Labelle et Saint-Faustin-Lac-Carré, en collaboration avec la MRC des Laurentides et le centre de tri Tricentris.

Les papiers et cartons dorénavant interdits dans les bacs à déchets

Lors de ses visites porte-à-porte, la Patrouille verte informera notamment la population du nouveau règlement en vigueur sur la gestion des matières résiduelles. Afin d’optimiser la récupération des déchets, le gouvernement du Québec a en effet adopté une politique interdisant l’enfouissement du papier et du carton, auxquels s’ajoutera sous peu le bois, cette autre ressource de première importance dans notre économie. Les membres de la Patrouille verte remettront ainsi des billets de courtoisie sur la participation des contribuables à la collecte sélective (présence du bac vert lors de la collecte) et sur les matières déposées dans les bacs.

Des efforts payants à plusieurs égards

Les contribuables de la MRC des Laurentides déposent actuellement dans leur bac vert environ 65 % des matières recyclables, soit papier, carton, contenants de métal, verre et plastique. Quelque 90 % des matières qu’on y retrouve sont effectivement recyclées, alors que 10 % se compose de déchets domestiques, de plastiques non recyclables (contenants sans numéro et avec le numéro 6), ou encore de papiers et de cartons souillés de nourriture. Or, la réduction de l’enfouissement des déchets autorise les villes à recevoir des remboursements du gouvernement, lesquels ont permis à la MRC des Laurentides de financer entièrement la construction de neuf écocentres sur son territoire.

En plus de déposer seulement les matières acceptées dans le bac vert, les citoyens doivent s’assurer que les poignées et les roues des bacs soient dirigées vers la maison, en prévoyant une distance d’au moins 60 cm entre les bacs. Ceci, afin de faciliter le ramassage effectué par les nouveaux camions munis d’un bras motorisé serti d’une pince. La population est par ailleurs invitée à récupérer les matières recyclables non seulement à la maison, mais également à l’extérieur (dans les rues, les parcs, les pistes cyclables…).

Les personnes qui désirent remplacer un bac brisé ou s’en procurer un de plus grand format (360 litres) doivent contacter leur municipalité.
– 30 –

Source et information :
Rose-Marie Schneeberger
Spécialiste en gestion des matières résiduelles
(819) 425-5555 / 326-0666 poste 1045
rschneeberger@mrclaurentides.qc.ca