Plan de développement de la zone agricole (PDZA)

La MRC des Laurentides aura son Plan de développement de la zone agricole (PDZA)

« Une démarche importante qui vise à dynamiser l’agriculture et l’agroalimentaire sur notre territoire » selon M. Ronald Provost, préfet de la MRC des Laurentides

Saint-Faustin-Lac-Carré, le 15 mai 2013 – Inscrit au Plan conjoint MRC-CLD des Laurentides 2011-2015 et ardemment souhaitée par le milieu agricole, la MRC des Laurentides procède à la réalisation d’un Plan de développement de la zone agricole (PDZA). Ce plan vise à assurer le développement et la pérennité des activités agricoles, notamment en mettant en valeur les entreprises agricoles et leurs produits.

Pour ce faire, les agriculteurs ainsi que l’ensemble des personnes interpellées par les questions agricoles et agroalimentaires seront invités à se prononcer afin de dresser un portrait précis de l’état actuel de l’agriculture dans la MRC et de se doter d’une vision pour l’avenir.

« Ce sera une occasion unique de s’accorder ensemble sur une vision de ce que l’on souhaite comme agriculture pour notre territoire, et ainsi trouver des solutions qui nous sont propres et qui vont assurer le développement futur de ce secteur important pour la MRC» selon monsieur Provost.

Rencontre de consultation publique à Labelle et Huberdeau

La MRC profite d’ailleurs de l’occasion pour inviter la population à venir s’exprimer en grand nombre sur ces questions lors des deux rencontres publiques organisées le mardi 28 mai à Labelle (salle de l’Hôtel de Ville) et le mercredi 29 mai à Huberdeau (salle municipale de l’Hôtel de Ville), tous deux à 19 h.

Rappelons que sur le territoire de la MRC, un peu plus 15 000 hectares font partie de la zone agricole permanente, et que selon le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), 88 entreprises agricoles sont dûment enregistrées. Cette zone agricole permanente occupe une place particulièrement importante dans les municipalités de Brébeuf, Arundel, Huberdeau, Mont-Tremblant, La Conception, Labelle et La Minerve.

Cette démarche s’appuie sur la collaboration de plusieurs organismes, notamment le syndicat local de l’Union des producteurs agricoles (UPA) et le MAPAQ.

« Le prix et la disponibilité des terres, la place faite à la relève, l’abandon de certaines terres moins productives qui retournent en friche, la diversification des produits et l’augmentation des revenus ne sont que quelques exemples de défis importants à relever pour assurer le dynamisme et la pérennité de ce secteur. Nous sommes confiant qu’en travaillant en concertation, l’ensemble du monde agricole et agroalimentaire saura relever ces nombreux défis! » de conclure monsieur Provost.

– 30 –

Source et information :
Jean-Michel Archambault-Cyr
Agent de développement rural et municipal
(819) 425-5555 / 326-0666 poste 1042
jmarchambaultcyr@mrclaurentides.qc.ca